Redessiner le quotidien #1

Avec cette thématique, j'inaugure une série de cas concrets de redesign de la vie quotidienne. Mon challenge : comment, avec des interventions toujours très simples, ajouter un peu de beauté et d'harmonie au monde des objets qui nous entourent. Aujourd'hui, De l'amour et de la solitude, recueil de paroles de Krishnamurti, publié par le Livre de poche. Un livre dont l'apparence esthétique souffre -à mon goût- de plusieurs fautes de design. Pour mieux mettre en valeur le contenu, tâchons de rendre le contenant encore plus beau. Suivons le guide...

Tout d'abord, ce qui va bien. La composition générale, en terme d'espace, est agréable. Sur la couverture, la proportion entre le portrait du sage et le texte est excellente. Le choix de la photo s'avère judicieux car l'expression du visage, avec une tonalité qu'on pourrait croire emprunte de nostalgie - si ce n'était cet homme dont il s'agissait - illustre bien le thème du livre. Au verso, entre les informations liées au texte à proprement parler et celles administratives et légales : code-barres, ISBN, crédit photo, il y a du monde ! Le maquettiste s'en est plutôt bien sorti en réussissant là-aussi à conserver un bon équilibre général de l'espace.

Maintenant, ce qui à mon sens est perfectible.
Tout d'abord, qu'apportent ces bandes de couleur qui se chevauchent sous l'en-tête du livre ? Elles ont vraisemblablement été ajoutées par peur de laisser trop d'espace vide.

La police de caractère utilisée pour le nom de l'auteur est assez rare, il s'agit de Horley old style. Avec sa personnalité graphique (empattements, élégance) elle convient bien au thème. Petit détail : le graphiste a estimé que les points sur les "I" étaient trop éloignés de la lettre et les a descendus. Observez cette légère différence avec l'original ci-dessous.

Les lettres composant le titre ont des espacements irréguliers, comme si le graphiste avait tâtonné sur les espacements. Ci-dessous, en fantôme, l'espacement naturel, plus important et uniforme.

Je choisis donc de tout simplifier. Je supprime les bandes de couleur; l'espace libéré mettra davantage en valeur le portrait de Krishnamurti et l'idée de spiritualité. Je garde la police de l'auteur intacte, je passe celle du titre en garamond, plus ronde, plus lisible de loin. Je supprime l'effet gras sur le titre, une autre couleur parme ( reprise dans les bandes colorées initiales) suffisant à le mettre en valeur. Si je voulais vraiment le renforcer afin qu'il soit visible de loin, sur un rayonnage, je ferais appel à du semi-bold. Enfin, j'aligne la catégorie Spiritualités à droite, comme le bloc auteur/titre. On y voit déjà un peu plus clair.

Au verso, je garde le principe d'une seule police de caractère pour l'auteur, le titre et le descriptif. Je reprends juste les couleurs du recto : auteur en noir, titre en parme.
Le bloc d'information administratives et légales en bas à droite peut être réaménagé pour plus de clarté. Je place l'adresse internet précédemment flottant sous le résumé dans ce même bloc; en effet, elle n'est pas d'une importance capitale pour l'acheteur qui - précisément - achète du papier ! Petite concession aux sirènes marketing, je la style en gras pour qu'elle ressorte tout de même.
Je sors la mention "texte intégral" du bloc où elle avait été placée et étirée de façon inesthétique; je le pose logiquement sous le résumé car elle concerne le texte, ce n'est pas une information administrative ou légale !
Je replace le logo est replacé sur la même ligne de base que le logo du recto.
Et supprime le cadre autour de la photo de l'auteur (serait-ce encore cette peur du vide qui conduit trop souvent à cadrer, définir, enfermer...?).

Voila, c'est terminé. Less is more! Qu'en pensez-vous ?

Avant

Aprés

Détails
Outils : Photoshop